Retraite des 3es

Publié le

C’est ainsi que le 14 octobre dernier, près de 160 élèves accompagnés d’une quinzaine de professeurs se sont rendus à  la côte pour une journée bien remplie et riche en découvertes humaines. Elèves et enseignants ont pu se découvrir le temps d’une marche (plutôt sportive) reliant Ostende à Wenduine. La balade sur la plage, sur la jetée ou dans les dunes (pour les plus courageux :-)) fut rythmée par des présentations orales des différents chapitres de l’encyclique « Laudato si' », permettant à chaque classe de s’immerger dans le thème de l’année « ECO & Co », et de prolonger cette découverte en classe les jours suivants tant les échanges furent riches et le timing un peu serré ! Un immense merci aux professeurs de religion et aux élèves pour leur investissement dans ce beau projet, ainsi qu’à tous les accompagnateurs !!!
 

Céline Dezest, responsable des 3es

 

Avec la mer du Nord…

« La mer, les oiseaux, le vent, le sable... C’était ma-
gnifique. C’était un peu long et fatigant, mais ce que je retiens, ce qui m’a le plus marqué, c’est le paysage, l’ambiance et la bonne humeur du groupe. »
(Louis, 3C)
« La retraite s’est super bien passée, à part le fait qu’on a dû beaucoup marcher. La mer me rappelle le calme, la tranquillité, un monde sans défaut. Cette marche de 20 km me rappelle d’ailleurs celle que Jésus a faite dans le désert pendant 40 jours. »
(Joshua, 3C)
« Cette retraite à la mer a été très bénéfique pour moi. Cela m’a permis de discuter dans un autre contexte qu’à l’école avec nos professeurs. Même si le beau temps n’était pas au rendez-vous, cela ne nous a pas dérangés. Grâce aux présentations dans le cadre de Laudato Si’, chacun en sait un peu plus sur l’écologie intégrale » (Akio, 3C)

« Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague,
Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues,
Et de vagues rochers que les marées dépassent,
Et qui ont à jamais le cœur à marée basse… »

À lire et à méditer ces paroles chantées par Jacques Brel, qui pourrait nier le fait que le littoral belge permet de se ressourcer ? Les quelques témoignages recueillis ci-dessus le prouvent d’ailleurs bien. Au plus près de la nature, dans son apparat le plus brut, les élèves et les professeurs de 3e ont goûté à nouveau un petit air de vacances en ce vendredi 14 octobre 2016, lors de leur retraite. Du bon temps, certes, mais avec de nombreux objectifs à la clef. En effet, après avoir préparé en classe un petit carnet de route où les élèves ont choisi une image, un texte et une chanson pour se réapproprier un chapitre de l’encyclique Laudato Si’, le temps était venu de passer à l’action et présenter de manière ludique le contenu de l’encyclique lors de petites haltes sur le sable. Outre cet aspect éducatif, les élèves ont été invités à éveiller leur cœur à la solidarité et à la charité en marchant contre vents et marées pour la Chaîne de l’Espoir, une association venant en aide aux enfants dans les pays en voie de développement. Faire grandir l’esprit, le cœur mais aussi les sens car, à la côte belge, à la plage, les pieds s’enfoncent dans le sable et les pas deviennent de plus en plus lourds et saccadés de minute en minute. Certes, parcourir notre beau littoral et grimper dans les dunes coûte beaucoup d’énergie. Mais combien d’échanges dans la bonne humeur, combien de regards complices, combien d’amitiés sont nées ou se sont renforcées là-bas ? Méditation, intégration, régénération. Que la fraîcheur du grand air accompagnée du bruit des vagues fait du bien ! Que les embruns enivrent et comme ils nous revigorent pour nous ramener à ce qui compte vraiment : je suis bien là, sur cette terre, parfois déboussolée, mais je peux encore agir, si humblement, si imperceptiblement, mais de manière si essentielle pour que le monde de demain soit celui de la fraternité dont je rêve, pour que la planète soit celle où tous habiteront en paix, pour que l’écologie intégrale trouve sa place dans mon univers. Pourvu que nos meilleurs rêves vécus là-bas perdurent à l’horizon, au-delà de cette trop brève journée à la plage.

Geoffrey Legrand,
Responsable de la pastorale scolaire

La retraite de troisième à la mer

Le vendredi 14 octobre, les élèves de troisième sont partis sur la côte belge pour marcher une vingtaine de kilomètres sur la plage. La marche fut ponctuée d’arrêts spirituels. Les rencontres et la bonne ambiance semblent avoir été au rendez-vous ! Petites impressions d’élèves de 3e D…
Notre journée de retraite a commencé dans le car avec une très bonne ambiance. Une fois arrivés à la mer, nous nous sommes divisés par classes et avons commencé à marcher. Cette journée a été mémorable mais tout de même épuisante !    Cliffany Del Rosario, 3e D
J’ai trouvé cette retraite très divertissante. J’ai pour ma part pu découvrir le littoral belge. Cela nous a fait une bonne sortie entre amis et nous avons bien ri ! Néanmoins, malgré ces points positifs, je dois avouer que marcher toute une journée s’est avéré fatigant ! Cela m’a d’ailleurs empêché de profiter au mieux de cette sortie. J’aurais aimé que l’on ait l’occasion de rester le soir et de dormir sur place. Elève de 3e D
Je n’ai pas un très bon sentiment à propos de cette retraite. Certes, c’était chouette de marcher une journée, mais c’est beaucoup trop court. De plus, malgré les grands espaces autour de nous, nous avions peu de liberté. Elève de 3e D
La retraite de troisième était vraiment très chouette ! Je pense que la classe a appris à mieux se connaître et l’ambiance était super agréable (j’ai une classe géniale !). Je trouve qu’on aurait pu cependant orga-niser un jeu interclasse qui aurait ajouté encore plus d’ambiance. Mais la retraite était quand même super !    
Soraya 3e D
Pour moi, la retraite était sympathique car on a marché pour une bonne cause et ça nous a rapprochés des autres. Ce que j’ai moins aimé, c’était que les classes soient divisées. Et le sable était dérangeant ;-) Mais j’ai gardé de très bons souvenirs de cette retraite.
Blerina, 3e D
J’ai beaucoup aimé cette retraite de 3e car cette journée nous a permis d’apprendre à connaître notre classe et de partager un bon moment avec certains de nos professeurs tout en marchant le long de la mer. Ce que j’ai un peu moins apprécié, c’est qu’à certains moments on marchait plusieurs kilomètres dans le sable et, à la longue, c’est fatigant… Mais globalement, j’ai beaucoup aimé cette retraite et je la referais volontiers !    Clara, 3e D
Grâce à cette retraite, nous avons pu connaître les personnes de notre nouvelle classe. Mais, malheureusement, cette balade était très fatigante à cause du sable qui rentrait dans nos chaussures…  Elève de 3e D
J’ai fortement apprécié cette retraite parce qu’elle nous a permis d’être plus proches les uns des autres, de créer des liens entre nous. Si c’était à refaire, je le ferais !
Elève de 3e D
Cette retraite m’a beaucoup plu car elle a permis à beaucoup de personnes de se rapprocher en créant des liens pour faire de nous bien plus que des voisins de classe. Ce qui m’a déplu, c’est que l’on aurait dû varier la marche en alternant passages sur le sable et parties sur la digue. Rester uniquement dans le sable nous fatiguait deux fois plus. Mais en général cette retraite fut fort sympathique. Elèves de 3e D

Propos recueillis par Matthieu De Rongé